De Pierre Rabhi.

rab2

Un essai qui pose la question du juste nécessaire et du bonheur présent et futur.

Renoncer au superflu pernicieux, stopper le gaspillage honteux. Se libérer de tout ce qui empoisonne, détruit, ôte à l’humain ce qui fait de lui un humain.

Dénonciation d’une ploutocratie manifeste, ce livre met en exergue le fallacieux chemin que prend la société, pressée, compressée par la mondialisation de devenir « le toujours plus ».

Un « toujours plus » absurde car désirs illimités dans un monde à ressources limitées nous entraînent dans une course effrénée vers le précipice, vers notre précipice.

Un essai intelligent, riche d’enseignements où le mot respect reprend toute sa dimension.

J’ai découvert Pierre Rabhi à la suite d’une conversation avec une ancienne professeure qui cherchait une reconversion dans l’humanitaire…

Comme quoi tout se met en place.

Dans ma vie du moins…

Dans la vôtre, ma foi, essayez donc « Vers la sobriété heureuse » et dites moi ce qu’il vous inspire…

 

« Il est navrant et révoltant de voir le patrimoine vital de l’humanité et des innombrables créatures qui partagent son destin être, sans vergogne, subordonné à la vulgarité de la finance. » P.R

 

« Il ne suffit pas de se demander : quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? Il faut également se poser la question : Quels enfants laisserons-nous à notre planète ?» P.R

 

Marjorie


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>