Karen Joy Fowler.nos années sauvages

« Le monde tourne grâce à cette souffrance sans fin et sans fond. Les gens savent, mais tant qu’ils ne voient rien, cela ne les gêne pas. Si on les oblige à regarder, alors ils sont révoltés et ils te détestent parce que tu les as forcés à voir »

Un récit original, une histoire hors normes, qui m’a fait réfléchir sur notre place et notre devoir dans ce monde.

Le court extrait ci-dessus, est ce qui a déclenché ma réflexion sur notre comportement vis à vis des autres êtres vivants et la façon dont nous les traitons.

La question est plus épineuse qu’il n’y parait et moins manichéenne qu’une première impression pourrait vous donner.

Je vous propose la lecture de « Nos années sauvages », un livre qui ne laisse pas indifférent.

Marjorie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>