D’Octave Mirbeau.

Quand on lit la biographie d’Octave Mirbeau, on comprend mieux cette satire de la religion et de l’éducation qu’elle apporte à cette époque (fin du 19ème). ABBE JULES

Le narrateur, jeune adolescent, fils unique élevé entre un père médecin accoucheur et une mère au physique ingrat, passe sa jeunesse tristement à écouter les « silences » de ses parents.

Revient de Paris, l’Abbé Jules, oncle du narrateur, dont la vie cléricale n’a pas été sans heurt.

Revient de Paris riche et la question de son frère (père du narrateur) est récurrente : qu’a-t-il bien pu faire à Paris?

Le personnage principal, l’Abbé Jules décrit comme un envoyé du diable pendant les 3/4 du livre, va devenir le personnage  le plus attachant pour le jeune narrateur.

Étonnant, détonnant. Un auteur à découvrir… Pour ceux, comme moi, qui ne l’avaient jamais lu.

Alain

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>