de Marcel Aymé

Second petit roman de l’auteur édité en 1927.

 

Où il est question d’un certain Justin Galuchet, personnage qui préfigure le « Dutilleul » du Passe-muraille du même auteur publié en 1941.
Justin est un employé modèle, sans histoire, à la vie terne, marié à  une femme qu’il trouve moche et gourde.
Un beau jour il décide de vivre une autre vie, de s’émanciper…mais c’est sans compter la présence de l’oncle qui veille à tout cela.
La société de l’époque est regardée avec beaucoup d’ironie, « Aller retour », petit roman se lit avec un grand plaisir et la fin à la Agatha Christie (sans les meurtres) surprend.

 

Alain

 

 


  1. Its such as you read my thoughts! You seem to grasp a lot approximately this, like you wrote the e-book in it or something.
    I believe that you could do with a few percent to
    pressure the message home a little bit, however instead of
    that, this is fantastic blog. A fantastic read. I will certainly be
    back.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>